Commune de Luc-sur-Aude

Infos pratiques

Mairie

Ouverture au public le lundi et le vendredi de 10h à 12h30 et de 15h à 18h (19h le vendredi).

04 68 74 01 55
mairie@luc-sur-aude.fr

École de Luc-sur-Aude

04 68 74 20 18

Déchèterie

Située à Montazels, elle est ouverte les :

  • mardi, mercredi, vendredi de 8h à 12h et 14h à 18h
  • jeudi matin de 8h à 12h
  • samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h

Vous devrez présenter une carte fournie par l'ancienne communauté de communes de Couiza sur présentation d'un justificatif de domicile.

04 68 74 27 34

Tri sélectif

Enlèvement des caisses bleues le mardi matin entre 8h et 11h.
Petit rappel sur les consignes de tri.

Encombrants

Inscrivez-vous à la mairie : les employés passeront lors d'un de leur voyage à la déchèterie.

Formalités administratives

Pour faciliter vos démarches, nous avons rassemblé de la documentation officielle sur un grand nombre de formalités.

Accéder au guide

Actualités

Un article sur Luc-sur-Aude et ses environs

À propos du deuxième parc solaire

Publié le dimanche 7 avril 2019

    Certains d’entre vous se sont émus de l’irruption du second parc solaire photovoltaïque sur la commune de Luc sur Aude et y ont vu une contradiction avec le message véhiculé par le parc de « 123 soleil », à savoir un parc à la dimension des besoins de la commune, non spéculatif, financé par les citoyens et pensent avoir été trompés. Le fait que le second parc soit sur les terrains communaux et porté par le développeur Soleil du Midi, qui a été aussi le développeur du parc
    « 123 soleil » a contribué à augmenter l’ambiguïté.

    Pour lever l’ambigüité il faut considérer que chacun des projets obéissent à 2 temporalités différentes, ainsi que le montre le tableau chronologique ci-dessous :

    • le projet le plus ancien est celui de la Générale du solaire puisqu’il bénéficie d’une promesse de bail de l’ancien conseil municipal ;
    • le projet « 123 soleil » est venu ensuite quand nous avons gagné l’appel à projet de la Région, 4 ans plus tard, il a suivi son cours pour 3 ans plus tard aboutir à son raccordement ;
    • pendant ce temps l’autre projet de parc n’avançait pas, ce n’est qu’en novembre 2017 que Soleil du Midi déposait le permis de construire définitif, alors que le parc de 1,2,3 soleil était en construction.

    Il faut par ailleurs souligner que la commune était juridiquement tenue d’honorer la promesse debail donnée d’abord à Soleil du midi, puis cédée à la Générale du Solaire, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle cette promesse a été renouvelé le 3/6/2018, après un intense débat, car chacun était conscient du risque de brouiller le message que la commune voulait envoyer avec le parc « 1,2,3soleil ».
    Il faut donc considérer les projets comme étant distincts, comme pourrait l’être un éventuel autre projet porté par un propriétaire qui émergerait plus tard sur la garrigue. Ils sont distincts tant dans leur temporalité, que dans leur nature.
    La cohabitation des 2 parcs soulignera les 2 modèles à la disposition des usagers et des collectivités : le premier qu’ils contrôlent et qui laisse des retombées économiques sur le territoire, et le second qui est l’affaire d’un investisseur privé et qui ne laisse que les retombées fiscales et locatives.
    Y a-t-il eu volonté de la part de la commune de cacher la possibilité du second parc ?
    Franchement non, car après 7 années sans qu’il ne se soit rien passé nous pensions le projet avorté. Au demeurant tout ceci a été fait de manière très transparente puisque la zone Nph de 21ha était portée par le PLU qui a fait l’objet d’une enquête publique sans aucune observation.
    Une réunion publique a été organisée à Luc avec une quarantaine de participants, sur ce projet, en 2012 ; de la même manière la promesse de bail a fait l’objet d’une délibération du conseil municipal, en consultation sur le site de la commune.

    En conclusion, j’aurais préféré que le parc « Générale du solaire » ne se fasse pas, non pas sur le fond (produire de l’électricité renouvelable) mais sur la forme, car il nuit à la cohérence du message voulu par la commune avec le projet « 123 soleil ».

    Jean Claude Pons

    Rappel de la chronologie des deux projets

    Parc citoyen « 1,2,3 soleil » Parc Générale du Solaire

    01/04/2010
    Le conseil municipal vote une promesse de bail à la société Soleil du Midi sur les 21 ha de la zone Nph

    11/5/2012
    Réunion publique au foyer de LSA présentant le projet de parc photovoltaïque
    18 juin 2014
    Dépôt du dossier pour candidater à l’appel à projet déposé par la Région Languedoc Roussillon

    20 octobre 2014
    Le projet 1,2,3 soleil est retenu par la Région

    24/9/2015
    Par un avenant à la promesse de bail la société Soleil du Midi rétrocède 0.75ha à la commune sur les 21ha concédés lors de la décision du conseil municipal du 1/4/2010


    2 décembre 2016
    Par décision du conseil municipal la promesse de bail octroyée à Soleil du Midi, est cédé à la Société Générale du solaire
    11/2/2017
    Réunion de lancement du parc au foyer de Luc sur Aude


    14/11/2017
    Dépôt du permis de construire du parc
    1/12/2017
    Branchement du parc au réseau


    3/6/2018
    Renouvellement de la promesse de bail par le conseil municipal mais seulement sur 6ha
    12/6/2018
    Inauguration du parc


    15/3/2019
    Enquête publique sur le parc

    Les dernières actualités

    Afficher tous les articles